A Kédougou, le ministre de la culture et de la communication a visité le chantier du nouveau centre culturel régional et le village communautaire de Bandafassi

La première étape de la  visite du ministre de la culture et de la communication Abdoulaye Diop le vendredi 23 Août 2019, a été le centre culturel régional en construction depuis deux ans et demi. L’état d’avancement des travaux du centre n’a pas été l’attente du ministre qui a ordonné ici et maintenant aux entrepreneurs de travailler dans les délais en collaboration avec son cabinet.

« Il faut prioriser Kédougou, car c’est une région culturelle et de tels chantiers ne doivent pas prendre du temps » a martelé le ministre, qui s’est ensuite rendu à Bandafassi pour visiter le village communautaire. La salle de réunion et les locaux de la radio communautaire qui y étaient incendiés la saison sèche dernière ont été les lieux visités. Le ministre de la culture et de la communication a très vite pris des engagements pour réhabiliter la salle de réunion et les locaux de la radio avec la collaboration de la commune de Bandafassi.

Dans l’après midi, M. Diop a rencontré les acteurs culturels de Kédougou qui ont tous émis leurs besoins en formation mais aussi en financement pour assurer leurs activités annuelles à savoir les acteurs de la tripartite, de l’Association des Minorités Ethniques (AME), les acteurs des cultures urbaines et les ressortissants de la Casamance entre autres.

Le besoin le plus crucial émis par le président régional des acteurs culturels Jean Salif Diallo, c’est l’enrôlement à la CMU. Au total, sur plus de 400 membres de l’association, peu de gens en bénéficiaient. Mais, réponse du berger à la bergère, le ministre leur a promis séance tenante d’enrôler 300 membres. Une initiative fortement saluée par les acteurs culturels.

Faisant allusion aux journées culturelles de Sédhiou, M. Diop a recommandé aux acteurs d’être unis et de créer un seul  festival annuel qu’il pourra financer et même se déplacer pour participer à l’évènement.

 Le ministre, conscient de la richesse culturelle de Kédougou qui mérite un appui considérable a montré tout l’engagement de son département à rehausser le plateau technique culturel pour rendre attractive la région par les autres pays de la sous région.

La culture selon le ministre Abdoulaye Diop, a aussi un caractère socio-économique rentable pour le développement de notre pays, déjà envié à travers le monde par sa culture.

CHEIKHOU KEITA envoyé spécial de kmayoo

www.kmayoo.com