Atelier de renforcement des capacités des journalistes spécialisés en santé des 14 régions du Sénégal sur le thème de l’avortement medicalisé

A  l’hôtel lamantin beach de Saly à Mbour Ils sont venus des quatorze régions pour prendre part à cet atelier d’information et de sensibilisation sur l’avortement médicalisé .Il s’agit des hommes de la communication qui pendant deux jours vont se pencher sur cette question importante qui attend une réponse fiable de la part de l’État du Sénégal qui n’a pas encore ratifier cette loi proposée par Faskforce, autrement dit l’adoption de la loi d’avortement médicalisé au Sénégal.

A en croire Ami Sakho ,coordonnatrice de Faskforce, les autorités au plus haut niveau sont déjà saisies pour cette question et elle a la conviction qu’un jour ou l’autre le Président de la République va se prononcer par rapport à cette question qui pourrait sauver des milliers de victimes de ces viols ou incestes qui occasionnant beaucoup de dégâts pour la santé publique.

A cette rencontre beaucoup d’experts se sont prononcés sur cette question soit pour nous parler des dangers de l’avortement clandestin quand on sait qu’en 2012 plus 51 500 femmes se sont faites avortées avec tous les risques possibles tels que les complications relatives à l’hémorragie , aux infections, aux lésions de l’appareil génital et d’autres organes internes pour cause d’insertion d’objets dangereux dans l’organe .

Sur le plan économique les familles les plus nanties sont souvent à l’aise contrairement les milliers de familles pauvres qui non seulement sont confrontées aux problèmes de finances mais aussi le regard de la société. Et comme le disait un honorable député ces femmes restent dans le triangle du feu.

C’est-à-dire après l’avortement clandestin la victime se fait face soit à la prison .au cimetière et au handicap à vie .Rien que cet aspect l’avortement médicalisé doit être adoptée pour permettre aux nombreuses victimes de bénéficier ces avantages .D’où l’importance de ce plaidoyer auprès des autorités administratives religieux de voix pour convaincre les décideurs.

 Soly Bourama DABO Envoyé spécialde kmayoo

www.kmayoo.com