Kédougou: La 4ème édition de la caravane des jeunes leaders champions s’active dans la sensibilisation sur les inégalités sociales

Entrée en lice cette année après trois éditions passées dans les régions du sud du Sénégal, la région de Kédougou vient de s’inscrire à la 4ème édition de la caravane des jeunes leaders champions sous la houlette du directeur du CDEPS Amadou Ngom.

Du 5 au 6 septembre 2019, les caravaniers composés des jeunes de Kédougou, Kolda, Tambacounda, Sédhiou et Ziguinchor, ont mené diverses activités notamment la sensibilisation des SRAJ ou des Jeunes Leaders Champions sur la santé de la reproduction mais aussi de répertorier toutes les questions relatives aux inégalités sociales comme les mariages précoces, les grossesses précoces entre autres, dont font face les jeunes de la région.

« Vu que les centres conseils adolescents font énormément de travail mais souvent inaperçu et maintenant, on a misé sur la stratégie de caravane avec les VAD pour mieux sensibiliser les parents mais les jeunes eux-mêmes » a laissé entendre M. Diallo

C’est dans cette optique poursuit M. Diallo que les CCA ont été regroupés et équipés techniquement pour sensibiliser les 7 régions concernées par cette caravane avec  l’encadrement des pères éducateurs.

Selon lui, le but est de procéder à l’insertion de dialogue, d’emploi, de formation et des consultations pour recueillir le maximum d’informations sur chaque localité en collaboration avec les autorités administratives

Avec l’appui de l’UNFPA, le gouvernement du Sénégal à travers le ministère de la jeunesse, tutelle des CCA, entend booster les indicateurs en matière de santé, de la reproduction et d’offres de service en SNPF. D’ailleurs, ce qui est aussi une demande du système des nations unies a fait savoir le Directeur du Projet de Promotion des Jeunes (PPJ), du ministère de la jeunesse Alassane Diallo.

Les deux jours passés dans la région de Kédougou, ont permis aux jeunes de faire des visites à domicile (VAD) pour mieux sensibiliser les jeunes et les parents sur l’aspect de la santé et de la reproduction des jeunes et les mutilations génitales qui sont souvent fréquentes dans le milieu.

Outre les visites à domicile, les caravaniers ont aussi tenu un forum lors de la première journée dans le même sens pour mieux discerner  les inégalités sociales dont sont victimes les jeunes de la région afin d’alerter les autorités administratives pour pallier certains de ces problèmes qui ne font que gangréner la vie des futurs responsables de la société.

Après Kédougou et Samécouta, c’est le village de Niéméniké qui a été la dernière étape de cette caravane et elle se poursuit dans les autres régions du sud du pays.

Cheikhou KEITA Envoyé Spécial de kmayoo

www.kmayoo.com

Please follow and like us:
127